Dix conseils pour réussir ses examens

Reprise des programmes !

Avant de repartir exactement de là où nous nous étions arrêtés (si, si, souvenez-vous, je levais le voile sur le mystère planant autour de son Altesse Sérénissime), je n’ai pas résisté à vous concocter un petit billet d’humeur pendant mes dix jours d’autarcie mes révisions :  dix conseils pour réussir ses examens, sur le mode « à faire… ou pas ». Une petite mise en bouche avant de passer aux choses sérieuses !

 

1. Rentrer chez Papa et Maman se faire bichonner un petit coup : « Pauvre choupette, quand tu auras fini tes révisions du matin, je t’ai préparé le ragoût de bœuf que tu adores, tu sais, celui qui mijote huit heures »

2. NE PAS leur avouer que vous avez en réalité consacré la matinée à relire vos vieux numéros de Cosmopolitan et Glamour. Comment en effet résister à des titres aussi aguicheurs que 2005, une année en or ! et Tout ce que vous devez savoir pour être à la pointe de la mode cet été (2003) » ?

 

3. Contre vents et marées, pratiquer l’optimisme à tout va : vous avez peut-être douze cours à réviser, mais l’un d’eux est extrêmement court. En rajouter sur les lacunes du système universitaire français : « De mon temps, les cours étaient quand même plus fournis que ça ! »

4. NE PAS attendre 48 heures avant l’examen du cours-super-facile-et-super-court en question pour réaliser qu’il était accompagné d’un polycopié supplémentaire de 50 pages, sur lequel portera bien sûr l’examen, « le chapitre du manuel étant nettement insuffisant au regard des connaissances exigées en troisième année de licence » (sic).

 

5. Prévoir de faire quelques sorties pour se changer les idées entre deux cours à réviser. Après tout, personne ne peut travailler d’arrache-pied sans discontinuer sans porter un sérieux préjudice à la qualité du résultat final.

6. NE PAS prévoir de réviser quelques cours dans le métro pour se changer les idées entre deux sorties. Après tout, personne ne peut sortir tous les midis, tous les soirs et passer ses après-midi chez l’esthéticienne / le coiffeur / l’ophtalmo pour le rendez-vous annuel, « parce qu’après tout il faut que j’en profite tant que je suis à Paris », sans porter un sérieux préjudice à la qualité du résultat final.

 

 7. Afin de parer au stress, tout organiser la veille, y compris le Tippex, la règle, la convocation, la carte d’étudiant, et même la voiture de Papa pour aller à ses examens toute seule comme une grande. Vous décidez même de partir avec une heure d’avance, comme ça vous aurez le temps de relire tranquillement ce f… poly de 50 pages. Vous arriverez ainsi à l’examen sereine, préparée et à l’heure.

8. NE PAS faire confiance au sus mentionné Papa quand, à la question « Au fait, tu as fait réparer la marche arrière de ta voiture ? » il vous répond, très sûr de lui : « Non, mais ne t’inquiète pas, elle marche très bien » (tout est dans l’attitude) . Après avoir passé vingt minutes à essayer d’enclencher la fameuse marche arrière, bloquant ainsi la voiture de votre mère qui ne peut donc plus vous emmener, vous finissez par supplier la copine de votre frère de vous dépanner, ce qu’elle fait d’ailleurs plus que gracieusement. Impossible de relire le poly dans les bouchons – pour l’heure, votre seule préoccupation est qu’on vous laisse rentrer dans la salle. Vous arrivez finalement à l’examen hystérique, pas du tout préparée et avec vingt minutes de retard.

 

9. A la fin de trois jours de torture d’examens, savourer la toute nouvelle liberté qui s’offre à vous, quitte à appeler successivement TOUS vos copains (heureusement que vous n’en avez pas tant que ça) en hurlant « J’AI FINI !!! JE SUIS LIBRE !!! POUR TOUJOURS ! »

10. NE PAS confondre liberté et inconscience : mieux vaut résister à la tentation de jeter les centaines de pages de fiches, cours, polys et autres joyeusetés qui encombrent vos étagères depuis trois ans. Les rattrapages en septembre, ça n’arrive pas qu’aux autres.

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Advertisements

14 réflexions sur “Dix conseils pour réussir ses examens

  1. Ah ah, j’aurais peut etre du suivre tes conseils…surtout sur le poly de 50pages…:-) Moi j’irai à la session de septembre, c’est sur! En tout cas, c’est bien plus drole de lire ton blog que le Forum en ce moment, continue surtout!!
    Ambre, aussi en L3 cette année…(et encore l’année prochaine!!)

    • Quel plaisir et honneur d’etre lue par une camarade 🙂 ! Je me disais bien que ton nom me disait quelque chose… Bon courage pour la session de septembre en tout cas, moi je croise les doigts pour y echapper.
      Reviens quand tu veux !

  2. Nooooooooooooooooooonnnnnn !????!
    Tu gardes tes Cosmo depuis 2003 ???????
    ………………..

    Tu as aussi la collec des « Jeune et Jolie » des annees 90 ? 😉

    • Euh, j’avoue que j’ai beaucoup, beaucoup de mal a jeter mes magazines feminins ! Mais enfin, quand on vit dans 34 m2 a deux avec un Prince qui ne comprend pas bien l’interet de les garder, on n’a pas trop le choix… heureusement que j’ai des parents comprehensifs et une grande chambre de jeune fille ou ils peuvent prendre la poussiere en attendant le jour (?) ou ma fille les decouvrira !

  3. Bravo et bonne chance pour les résultats!

    Mais alors, tu t’arrêtes à la licence ou t’aimes tellement le ragoût de boeuf de maman que tu rempiles en master 1 à la rentrée, histoire d’avoir une excuse pour te faire chouchouter à chaque session d’exams? 😉

  4. Vous avez bien de la chance en 3ème année d’être LIBRES après la fin des exams… En ce qui me concerne, moi pauvre 1ère année, j’ai un dossier de 4 à 6 pages sur Hadopi à faire pour l’informatique pour demain (c’est tellement mieux de faire les choses au dernier moment O:) ) parce qu’ils n’ont posté les cours qu’au dernier moment et pas tout d’un coup (il paraît que c’est un choix pédagogique!), dont 2 tiers après les exams T_T

  5. Complètement d’accord. Un vrai manuel à l’intention des étdudiants de toute âge. Un bémol cependant : Aller chez papa et maman. Là ça dépend des parents, je dirai. Les miens étaient plutôt du genre stressants, type : « ça avance ma chérie ». Moi, pour réviser mon truc c’était le métro. Je me faisais des lignes… Mais pas de coc, de métro.

  6. C’est dit avec beaucoup d’humour mais c’est très vrai ! Quand on fait tout à la dernière minute ça ne fonctionne jamais (ou très rarement pour les plus chanceux). On espère que vous les avez réussi depuis, vos examens ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s