Dix bonnes raisons de réveiller ses parents en plein milieu de la nuit

Un enfant de trois ans, c’est merveilleux. Les prémisses de l’autonomie sont là, il est presque possible de converser de manière cohérente (« Regarde, Maman, un chat dans le ciel ! »), votre progéniture vous émerveille en traçant maladroitement son prénom (« M-I-N-I-P-R-I-N-C-E-S-S-E ») car nous habitons en Angleterre et ici on apprend à lire et écrire au berceau. Enfin, vous, bienheureux parents, dormez sur vos deux oreilles. Ah, maintenant que la période bébé est derrière vous, quel délice que de retrouver des nuits complètes…
Sauf que pas du tout. Mais alors, DU TOUT.
En tout cas, pas chez nous.
MiniPrincesse fait effectivement preuve d’autonomie et d’une maîtrise passable du charabia du français. Le jour.

La nuit, tous les chats sont gris et tous les prétextes semblent bons pour réveiller ses parents. Morceaux choisis (et traduction) :
1. Geignement étouffé = Cauchemar qui fait un peu peur
2. Hurlement strident = Cauchemar qui fait très peur. Il y a un renard dans mon lit (et il faut absolument que ce soit toi qui lui dises « BOUH ! ». Et bien fort, s’il te plaît, tu seras gentille)
3. « COULENEZ »= J’ai le nez qui coule (et il faut absolument que ce soit toi qui me l’essuies)
4. « Maman de l’eau ! » = J’ai envie de te réveiller d’ici une petite heure pour faire…
5. « PIPIIIIIII ! » (se passe de commentaire)
6. « AAAAAHHHH ! Il y a des serpents sur le mur, je les vois » = Hallucinations de fièvre (véridique et un tant soit peu angoissant)
7. « Maman vient s’il te plaît »= j’ai envie de jouer mais je savais que si je te le disais tout de go tu m’enverrais balader
8. « Papa, viens ! » = J’ai envie de jouer et Maman m’a déjà envoyé balader
9. BOUM = Tu n’avais pas envie de jouer avec moi alors j’ai décidé de faire le plus de bruit possible
10. « MAMAAAAAAAAAAN » = J’ai envie d’embêter mes parents, un point c’est tout.

Le lendemain matin, nous avons généralement la conversation suivante :
– MiniPrincesse, Papa Prince et Eva in London ne sont pas contents. Tu nous as encore réveillés cette nuit. Nous t’avons déjà expliqué qu’il ne fallait nous réveiller qu’en cas de danger. Tu vois, maintenant, nous sommes fatigués et de mauvaise humeur.
MiniPrincesse, sans se démonter un instant :
– Ce n’est pas grave, Maman (sic).
– Si, c’est grave ! Tu ne le feras plus, hein, MiniPrincesse ?
Notre fille, soudain rêveuse :
– Regarde, Maman, un chat dans le ciel !
Nous voilà dans de beaux draps.

Advertisements

2 réflexions sur “Dix bonnes raisons de réveiller ses parents en plein milieu de la nuit

  1. ooooh trop chou!!!!!
    Tu m’a bien fait rire avec tes chats dans le ciel 🙂 Dis-moi, je viens de découvrir ton blog, et MiniPrincesse ( elle a quel âge, d’ailleurs?) elle me fait trop penser à ma petite cousine.
    Bref, Bisou!
    Marie Xx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s