La liste des dix choses à ne pas faire quand on est enceinte au repos forcé because menace d’accouchement prématuré

(Suite de ce billet)

A 6 mois de grossesse, me voilà donc alitée et forcée au repos strict afin que MiniPrincesse sorte bien cuite et dorée comme il faut. Quasi cloîtrée chez mes parents, dans mon ancienne chambre d’enfant dont les motifs géométriquement gnangnan me déplaisent tout autant qu’il y a vingt ans, je ne peux m’empêcher de songer à toutes ces femmes qui au Moyen Age se voyaient contraintes de passer les derniers mois de leur grossesse coupées du monde, rideaux tirés. Dans les moments de déprime, je me dis que moi, c’est presque pareil, sauf qu’ô bonheur, nous sommes au XXIème siècle et que mon père consent, bon gré mal gré, à me prêter son iPad (« Tu y fais attention, hein ? »).

Et heureusement. En effet, mon cerveau ramolli se refuse à toute lecture de plus de quelques minutes (mais je me replonge avec bonheur dans Super Picsou Géant), une rediffusion des Vacances de l’Amour (mais si, Hélène et les Garçons vingt ans plus tard, aigreur, rides et teint d’alcoolique en plus) suffit à me détourner pour de bon de la télévision et j’aimerais bien me noyer dans le chocolat, mais j’ai interdiction formelle de descendre les escaliers et nul besoin de préciser qu’une tablette me durant moins de deux jours, mes réserves sont épuisées depuis belle lurette.

Que de merveilleux souvenirs
Lorsque j’ai perdu ma huitième partie de Scrabble de la journée (oui oui, même niveau débutant), je me laisse aller avec délectation au pessimisme. Je m’ennuie. Je suis fatiguée. Je me sens laide et empâtée. Voici plus de dix jours que je n’ai rien publié. Mais vu mon actualité brûlante (« 11h58, dans une demi-heure le déjeuner ») que pourrais-je bien conter à mes lecteurs ?

Eurêka ! Allez, va pour une liste, mais pas n’importe laquelle : une liste NEGATIVE. Comme mon état d’esprit, tiens.

La liste des dix choses à ne pas faire quand on est enceinte au repos forcé because menace d’accouchement prématuré

1. Se laisser aller à taper « bébé prématuré 6 mois » dans Google (remarque, 7 mois c’est pas beaucoup mieux)

2. Manquer d’assurance quand vous réclamez invariablement un sandwich jambon-fromage à 23 heures « parce que j’ai vraiment très faim »…

3. … voire baisser piteusement les yeux lorsque votre mari / votre mère / votre dame de compagnie (ah non, ça c’est dans Downton Abbey) hausse alors un sourcil en lançant un regard appuyé à vos courbes plus qu’épanouies

Plaisir coupable...

Plaisir coupable…

4. Acheter bien trop tôt tout ce qu’il faut pour l’arrivée du bébé et plus encore : d’abord, un repos forcé ça se planifie dans la durée, comment allez-vous occuper le huitième mois, malheureuse ? et puis vous ne le savez pas encore, mais ce body trooop mignon qui s’enfile par la tête, bon courage pour convaincre votre nouveau-né de rentrer dedans.

5. Ecouter votre grand-mère qui vous explique avec aplomb qu’ « un petit verre de vin ça n’a jamais fait de mal à personne, d’ailleurs regarde, je ne me suis pas privée quand j’attendais ton père et tu as vu le résultat ». Vous vous abstenez de toute réponse, songeant que vous vous ennuyez tellement que la bouteille risque d’y passer, et l’idée d’une femme enceinte un peu saoûle dans son vieux lit une place est pour le moins déplaisante.

6. Pécher par excès de gaieté aux yeux du monde extérieur : si la version officielle est que vous vous reposez chez vos parents – qui d’ailleurs sont aux petits soins pour vous – en attendant l’arrivée du bébé, personne ne risque de creuser un peu pour exhumer la version officieuse : vous pleurez deux fois par jour à l’idée d’accoucher avant sept mois parce que Google a dit que ça risquait de poser problème, vous avez des envies de défenestration tellement vous vous sentez seule, vos parents sont effectivement adorables mais ils ont un emploi à assurer et des machines à faire tourner, et en plus ils s’obstinent à acheter des Petit Ecolier au chocolat au lait et non au chocolat noir, Prince est loin et démuni et qu’est-ce qui va se passer s’il rate l’accouchement, etc.

Le biscuit honni

7. Manger toute la boîte de Petit Ecolier d’un coup parce que bon, c’est du choçolat quand même

8. Passer subrepticement outre votre devoir de repos en enchaînant coups de fil administratifs et corvées online en oubliant que pour prendre des forces, c’est maintenant ou jamais.

9. Profiter de cette pause pour faire toute seule un bilan approfondi de votre situation professionnelle (durée : 2 minutes 43 secondes), dont il ressort que vous n’êtes finalement pas faite pour être Superconsultante / comptable / tout autre job merveilleusement excitant.

10. Envoyer aussi sec un mail à SuperChef pour le prévenir obligeamment que non, vous ne comptez pas revenir à l’issue du congé mat’.

Sinon, en plus positif, je vous conseille de potasser le site tellmeagoodbirthstory.com et le livre Belly Button Bliss (et d’admettre que vous ne lirez jamais l’Histoire de France pour les Nuls, vous verrez, c’est libérateur). Enfin des mères passées par l’épreuve du feu qui expliquent que pour de vrai un accouchement ça peut être magique. Y en a même qui n’ont pas eu de péri. Moi, par exemple, mais ce sera pour le prochain épisode.
Amis de la poésie, vous voilà prévenus.

Et vous et vous, vos faits d’armes de grossesse ?

Advertisements

10 réflexions sur “La liste des dix choses à ne pas faire quand on est enceinte au repos forcé because menace d’accouchement prématuré

  1. Courage, c’est pas facile. Suis passée par là aussi avec ma fille qui finalement est arrivée à terme. Je me souviens de mon sac que j’avais toujours à portée de main avec livres, maquillage et tablettes de chocolat 🙂 j’ai commencé aussi à faire du point de croix, ça occupe bien le cerveau. Fais toi chouchouter et tu verras, tu n’y pensera plus dans qq mois.

    • Point de croix et chocolat ? Excellente combinaison, je la garde en tete pour la grossesse suivante 🙂

      ________________________________

  2. Heureusement il y a internet, petite fenêtre sur le monde !! Je me souviens pour le gnome j’ai dû rester alitée 2 mois, et encore il est arrivé au début du neuvième mois ! Ces mois seront fait de hauts et de bas, contente de se faire chouchouter, frustrée de ne pas pouvoir faire ce qu’on voudrait… mais c’est pour la bonne cause 🙂 Couraaaage surtout tu tiens le bon bout et profites en pour dormiiiiiiiir ;-p

    • dormiiiiiiiiiiiiir…. LE truc qu’on ne pourra plus jamais faire facilement / gratuitement (sans payer une babysitter ou soudoyer les grands-parents) apres !  

      ________________________________

  3. J’adore ce billet!!! Allitée pour les deux, je suis entièrement d’accord! Surtout avec le point 6 où personne ne semble comprendre que la grossesse n’est pas toujours rose et que non être au lit toute la journée c pas le grand kifff!!! Même si eux ils aimeraient une fois dormir toute la journée!!! Je devait rester sur le coté droit, alors autant te dire que comme toi je suis allé sur google et bien mal m’en a pris!!

    • comment as-tu fait pour la deuxieme fois ??? pas tres drole de rester alitee, mais alors avec un petit dont s’occuper…

      ________________________________

      • en fait, quand tu n’as pas le choix tu fais. Et puis,il faut dire que ce n’était pas un MAP qui m’alitait, mais un RCIU (Retard de Croissance Intra-Uterin) donc je devais me reposer au maximum, sur le coté gauche pour favoriser la circulation sanguine et les apports au bébé. Mais j’ai fini par être hospitalisée. Merci au Papa, au nounou et aux grand-parents qui ont pris le relais 😉

  4. Pingback: De l’art de trouver une maison à Londres (dans la vallée des couches) | Impertinentes chroniques d'une Française à Londres

  5. Pingback: Du bonheur de devenir mère | Impertinentes chroniques d'une Française à Londres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s