Comment se faire épouser (2)

Voilà maintenant près de trois semaines que Prince et moi avons choisi LA bague. Celle qui est livrée avec une longue corde invisible, celle que j’ai hâte de lui passer au cou.

Si vous décelez une touche de mauvaise humeur dans cette phrase, c’est parce que cela fait aussi trois semaines que je rentre à la maison avec l’espoir que ce soir sera LE soir. Celui de la demande en mariage. Celui qui marquera la fin de ma longue, très longue attente.

Trois semaines, donc, que je passe mes journées à rêvasser, fantasmant sur des demandes en mariage toutes plus romanesques les unes que les autres : Prince m’emmènera-t-il pour l’occasion sur les blanches falaises du Sud de l’Angleterre pour une déclaration enflammée, les cheveux au vent ?

Se mettra-t-il à genoux au cours d’un succulent dîner mitonné en collaboration avec Marks & Spencer ? Me kidnappera-t-il pour une escapade dans son royaume de Hongrie ? Ah, lui dire oui sur le Pont des Chaînes, le lieu le plus romantique du monde…

Toute à mes chimères, j’en oublie même mes analyses de compétitivité de salaires, c’est dire. Ma productivité de Superconsultante est en chute libre, et ma concentration semble avoir entièrement disparu. Je ne reprends mes esprits qu’en fin de journée : dans le bus, un grand sourire aux lèvres, je tâche de me représenter la surprise que je trouverai sans nul doute en entrant dans notre appartement. Un lit de roses ? Des bougies partout ? Un Prince souriant mais nu, avec pour tout apparat un panneau « Veux-tu m’épouser ? » stratégiquement placé ? Parcourant les quelques centaines de mètres qui me séparent de chez nous, je me vois consentir, folle de joie, éperdue d’amour.

Puis, le cœur battant, j’ouvre la porte.

Rien. Ni Prince, ni tralala. Seule la vaisselle sale attend mon retour. Comme tous les soirs, l’appartement est vide. Si ça se trouve, il a rendu la bague, le fourbe.

Patiente comme à mon habitude, j’accueille Prince de plus en plus froidement lorsqu’il rentre du travail, mais ne pipe mot. Enfin, un vendredi matin, je reçois un mail de mon concubin me suggérant qu’on se retrouve « en ville ce soir ». Une proposition vague, et faite plus de vingt minutes à l’avance : tout cela est louche au plus au point. Une demande en mariage m’attendrait-elle « en ville ce soir » ?

Quelques heures et un canapé en flammes plus tard, je suis fixée.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Advertisements

12 réflexions sur “Comment se faire épouser (2)

  1. rha lala, t’as le don du suspense !!! la suit-euh! please!

    mais je vois exactement ce que tu vis.. j’ai eu le même scenario! j’en suis même venue a lui dire : « bon on sait tous les 2 que tu vas me poser LA question et tu connais déjà la réponse.. alors qu’est ce que tu fous? »
    et ca ne venait toujours pas.
    Puis à 2000 m d’altitude, avec une vue magnifique sur la Corse, un âne mort sur le dos (mon sac), heureuse d’être en vie après 2h d’escalade vertigineuse… j’ai cru qu’il récompenserait mon héroïsme avec une demande.. mais non…

    Finalement ca a été chez moi, à London, lors d’une visite le temps d’un weekend, dans ma chambre. Probablement le seul endroit que je n’avais pas imaginé…

  2. je trouve ça marrant cette course au mariage… je connaissais l’envie irrépressible de bébé que certaines femmes ont mais pas celle de se faire épouser.
    j’espère que l’épisode 3 sera le bon…

  3. Quel canapé en flammes ? celui qui a servi de point d’orgue, de feu d’artifice à ZE demande ? l’est original Prince !
    Bon, moi j’en peux plus, je veux savoir si oui ou non Prince à fait sa demande de plein gré ou à l’insu de son plein gré !
    Et dire qu’il faut encore attendre…. pas bon du temps pour ma tension artérielle cette histoire !

  4. aah mais trop bien..je suis maintenant avec impatience!C´est aussi torturant d´attendre la suite de l´histoire!
    Je me réjouis vraiment de lire la suite, ca se trouve ca sera encore plus formidable que tu ne le penses!!! 🙂

  5. Argh et moi qui fuis dès que j’ai l’impression qu’un mec va me faire sa demande… finalement c’est indéniable… je suis une handicapée de l’engagement !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s