Comment rencontrer le Prince charmant (4) : le plan tactique en action

Bulldozer est contrariée : malgré la recette magique « grand sourire + chocolat chaud », Prince n’a rien voulu entendre. Cinq jours à batifoler à Varsovie, très peu pour lui. Il a d’autres chats à fouetter. Je m’en trouve profondément irritée.

Toujours flanquée de mon « invité », Guillaume, je retourne le problème dans tous les sens pendant une glaciale journée passée à visiter Cracovie. Un beau Hongrois, cinq jours pour en profiter (enfin, plus que quatre, et au rythme auquel Bulldozer avance, on n’est pas rendus) : qu’est-ce qui cloche dans la proposition ? 

Au retour à la résidence, je me précipite dans la chambre de Prince, qui y dîne tranquillement avec l’un de nos amis communs. Sans me laisser abattre par la présence de ce troisième larron, je passe la soirée à sortir des âneries plus ahurissantes les unes que les autres. Un vrai best of d’Eva in London. Tout y passe, y compris mes anecdotes les plus inattendues sur de précédents prétendants au trône.

Etonnamment, Prince ne me tombe pas dans les bras à l’issue de cette soirée. En revanche, je note une recrudescence du nombre de regards paniqués.

Le lendemain soir, après un déjeuner en tête-à-tête mais presque entièrement silencieux, et un cours passé à côté de Prince à dessiner de petits cœurs sur ma feuille en espérant qu’il capte le message subliminal, je me rends à l’évidence : Bulldozer a échoué. Place à Bull-lover, un Bulldozer d’acier dans un gant de velours.

Je débarque donc pour la deuxième fois en 24 heures dans la chambre de Prince, mais cette fois – ah ah ! – sous un prétexte fallacieux qui, je n’en doute pas, ne manquera pas de le berner :

 – Euh… je peux utiliser Internet, s’il te plaît ? Mon ordinateur est tombé en panne (trop de parties de Solitaire ?)

Attendri par tant de naïveté, ou simplement découragé devant un tel acharnement, Prince abdique quelques minutes plus tard. A moi, les fastes de la vie de la cour.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

9 réflexions sur “Comment rencontrer le Prince charmant (4) : le plan tactique en action

      • Comment? Bien au contraire! La honte sur toi si tu m’avais masqué lol Bon j’ai hate de suivre le numero 6 parce qu’a partir de la, bah j’étais plus la 😉

    • Gloire et postérité à toi mon Titounet pour le rôle involontaire que tu as joué dans cette mémorable charge de bélier dont le récit me réjouit toujours autant en stéréo qu’il ne l’a fait en live!

      Cela dit – et entre nous : « pôôôôôôôôôôôôôôôôôôôvre Prince ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s